Atelier Laboratoire : Comprendre les usages sociaux du numérique, par l’enquête

Objectifs

L’atelier vise à construire une enquête sur les usages sociaux du numérique recourant aux nouvelles écritures visuelles (enquête photographique, vidéo, ou podcast sonore). Il s’inscrit dans l’axe de l’EUR ArTeC «les nouveaux modes d’écriture et de publication» ainsi que «nouveaux dispositifs éducatifs et scientifiques» .

Partenariats

Initié en 2017, il s’intègre à la maquette du master 2ème  année Industries culturelles, du parcours « Plateformes numériques, création et innovation », dans le cours « Usages sociaux du numérique, initiation à l’enquête » . Ce cours est mutualisé avec la 3ème année de l’ENSLL spécialité photographie depuis 2017-2018. En 2019-2020 et 2020-2021, l’atelier est soutenu par l’EUR ArTeC, Université Paris Lumières.

Constitution des équipes et choix des écritures

Fondé sur la base d’une écriture participative, l’atelier vise la réalisation d’une enquête collaborative par équipe hybride comprenant étudiants en SIC (sciences de l’information et de la communication) de Paris 8 (M2 Plateformes numériques), étudiants du master Artec et étudiants photographes de l’ENS Louis-Lumière.

L’enquête porte sur l’impact social des technologies numériques et de l’utilisation des plateformes numériques. Les publications recourent aux nouvelles écritures et formes audio-visuelles dédiées au web (photographiques, vidéographiques, sonores).

Les équipes produiront selon leur choix, une enquête photographique réalisée selon des modalités d’expression libre inspirées du reportage documentaire, de la photographie dite « appliquée » (mode, publicité, architecture…) ou « manipulée » (surimpressions, photomontages, solarisation, etc.), de l’image captée à l’image de synthèse de type 3D.

Le rendu final pourra aussi être un document vidéo. Si certains le souhaitent il est possible aussi de produire un documentaire sonore, accompagné de visuels. L’étape de l’enquête documentaire est un préalable à la réalisation, sans enfermer le choix des modalités du rendu de l’enquête. Le registre documentaire ou de fiction pour la production finale sera laissé au choix des étudiants.

Les productions sont mises en ligne sur le site dédié (numerique-investigation.org) . Elles sont accompagnées d’une présentation des démarches photographiques.

Thèmes d’exploration

En 2020-2021, les thèmes à explorer seront les usages sociaux du numérique en lien avec l’écologie, la littérature et les violences,

En 2019-2020, les thèmes retenus étaient : les impacts du numérique dans la représentation de soi, et notamment la mise en scène des corps, les émotions, la mise en acte de la démocratie.

En 2018, le thème traité était celui des impacts de la numérisation des vies sociales sur le travail.

Valorisation des travaux

La valorisation des travaux des étudiants consiste, outre la publication sur le site dédié, dans l’organisation d’une journée d’étude avec projection des travaux, dans un lieu culturel orienté vers la culture numérique. En 2019-2020 la journée d’étude a eu lieu au Centre d’art du Jeu de paume, à Paris.

Une brochure présentant les travaux et les profils des étudiants est également réalisée et distribuée aux professionnels et chercheurs invités lors de la journée d’étude. 

Organisation de l’atelier-laboratoire

Dernière semaine de septembre : présentation des étudiants et de leurs thèmes de recherche (1 séance, 3h).

Du 25 septembre au 20 novembre : séances de cours et conférences le vendredi.

Cours et atelier de discussion ainsi que conférences (6 séances) : chaque séance comporte une dimension théorique (1h30) et une dimension expérimentale (1h30).

Volet théorique

  • Méthodologie de l’enquête sociologique qualitative à travers l’analyse d’enquêtes sur les usages du numérique (2 séances) ;
  • mise à jour sur les grandes questions relatives aux usages du numérique (inégalités numériques, inclusion et démocratie ; hyperconnexion, gestion de l’attention et des émotions ; pratiques numériques des jeunes ; image de soi et identités numériques ;  l’image dans les publications numériques ; place du corps dans le numérique) intégrant les thèmes envisagés pour les enquêtes des étudiants (4 séances).

Volet expérimental et conférences

  • Retour d’expérience d’enquêtes qualitatives ;
  • Conférences : photographes professionnels, Nadège Abadie artiste photographe, Lune Riboni, MCF Université Paris 8, CEMTI; Agnès Lanoë, directrice de la stratégie et de la prospective d’Arte, pour la présentation de la politique de programmation des sites d’Arte, et des nouvelles écritures audio-visuelles; Adrien Pequignot, le design des émotions, doctorant, CEMTI.

Suivi des travaux des étudiants

 Détermination des terrains, des sujets, définition des guides d’entretien, des écritures audio-visuelles (S. Jehel, V. Figini) au cours du semestre (3 séances).

Ecrire sur le web

Présentation des caractéristiques de l’écriture journalistique sur le web, avec Pascale Colisson.

Perfectionnement en WordPress, Yohann Cordelle, atelier Oz , évolution du site pour tenir compte des projets des étudiant.e.s (2 séances).

Initiation à la culture photographique (3 conférences)

  • Panorama de la photographie contemporaine Samuel Bollendorff, photographe et professeur associé à l’ENS Louis-Lumière,
  • Histoire de la photographie, Véronique Figini, MCF ENS Louis-Lumiere, CEMTI, associée au CHS Mondes contemporains,
  • Initiation à l’optique photographique, Pascal Martin, Proefesseur ENS Louis-Lumiere, réservés aux étudiants non-photographes (3h pour chaque conférence).

Décembre – février : ateliers en petits groupes sur les réalisations des étudiants et préparation de la journée d’étude

  • Décembre : Les étudiants présentent leurs productions qui sont discutées sur le plan de la rigueur documentaire, de la pertinence de l’écriture pour le web (par une journaliste spécialisée), de la qualité de la réalisation visuelle (par des photographes et vidéastes professionnels), de l’amélioration des fonctionnalités du site et de son référencement (ingénieur informatique). Le suivi individualisé de leur production permet une réalisation de qualité professionnelle (6h pour chaque étudiant).
  • Janvier – février : Préparation de la journée d’étude (invitations, organisation des tables-rondes, scénographie de la projection) (2 séances de 1h30).
  • Journée d’étude, le 20 février, Jeu de Paume.

backup

Retour en haut